OUI au développement durable

Après avoir suivi la politique des dernières années, j’ai dû constater que les nouveaux problèmes auxquels les gouvernements nationaux ainsi que la communauté internationale doivent faire face, demandent de plus en plus de solutions durables.

Le réchauffement climatique anthropogénique ainsi que ses conséquences inhérentes à craindre pour la population mondiale est seulement un des exemples qui souligne la nécessité de solutions durables.

La crise financière qui a conduit à une véritable crise économique mondiale a d’autre part montré la vulnérabilité de notre économie. Beaucoup de pays ont été gravement touchés par cette crise et ont souffert une récession économique. Même si la majorité de ces pays note à nouveau un frémissement de leur économie, les conséquences de la crise sont loins d’être surmontées (endettements, chômage,…).

Les défauts constatés dans notre système financier doivent être corrigés afin d’obtenir un secteur financier stable qui garantisse en même temps la stabilité pour toute l’économie mondiale.

D’un point de vue social, on remarque qu’il existe encore de grandes divergences entre les différents pays du monde.

D’après la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948: «Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires. »

Malheureusement, une grande partie de la population mondiale ne profite pas encore de ce droit accordé par la déclaration.

Ces trois exemples doivent montrer la nécessité d’une réorientation sur tous les niveaux. Bien sûr, un grand nombre de conférences a déjà eu lieu afin de procéder à une amélioration de la situation globale, mais ça ne suffit pas encore.

Une orientation de la politique vers une politique basée sur les piliers du développement durable pourrait être la solution pour garantir notre avenir et l’avenir des générations futures, il nous faut aujourd’hui une politique qui tienne compte des changements démographiques, sociaux, écologiques et économiques de nos jours.

Noch keine Kommentare bis jetzt

Einen Kommentar schreiben